Brésil, Bahia Cachaça de Jambu 70%

Plus que 40 en boutique

- CHF -8.50
  • CHF 8.50

Certification
Couleur
Chocolat Dark milk
Type de production
Domaine
Origine Fèves
Brésil, Pará, Ferme João Evangelista
Origine Chocolaterie
Brésil, Curitiba
Arômes et notes

Torréfié : cacao. 
Fruité : fruits rouge.
Caramel : miel d’acacias

Variété de cacao  
Theobroma cacao - cacao mix
Système cabruca

Ingrédients 
Pâte de cacao, beurre de cacao, sucre biologique, lait en poudre et jambu .
Allergènes
Peut contenir des traces éventuelles de lait, fruits à coque, sésame, gluten et arachide.
Poids
700g

Récompense


Labels diététique



More information

Utopia Tropicale est un chocolatier Bean to Bar, nichée dans le centre historique de Curitiba, au Brésil. Leur manufacture donne sur la Rua São Francisco, intégrée au multispace Sfco179, qui abrite un jardin, un restaurant, une torréfaction de café et une galerie d'art. Leur objectif est de faire découvrir à tous le chocolat de spécialité, en l'intégrant à la scène artistique locale, aux partenariats et aux événements, toujours centrés autour du cacao et de ses dérivés. Toujours en évolution, alternative, voire parfois conceptuelle, leur approche reste axée sur la qualité des produits, la valorisation des petits producteurs et l'éducation. Leur espace est un lieu de discussion, de dégustation de chocolat, d'échange d'idées et de création de projets.

Fondée en 2022 par Julian Caron Lys, franco-suisse né à Genève, l'entreprise est née de son désir d'ouvrir une chocolaterie dans un pays producteur de cacao, afin de travailler directement avec le cacao sauvage brésilien et les petits producteurs agroforestiers. Arrivé au Brésil pour la première fois par la mer, après une traversée de l'Atlantique en solitaire de 12 jours à bord de son voilier, Julian est tombé amoureux du pays. Attiré par la diversité de ses régions, sa richesse culturelle et la complexité de ses habitants, il avait alors déclaré qu'un jour, il reviendrait pour fabriquer du chocolat et présenter la beauté de ce pays au monde. Ce jour est arrivé en 2021, lorsque Julian a commencé à apprendre le portugais et à fabriquer du chocolat. Il a choisi Curitiba comme lieu d'implantation de la chocolaterie, au cœur de la ville, pour être au plus près du public et de la scène culturelle.

Leur métier consiste à produire du chocolat à partir des fèves de cacao. Ils recherchent le meilleur cacao, travaillent avec les producteurs pour suivre la récolte, la fermentation et le séchage, puis reçoivent le cacao brut dans leur usine de Curitiba. Ainsi, ils transforment le cacao brut en tablettes de chocolat. Grâce à une torréfaction lente et approfondie, adaptée à chaque profil sensoriel, ainsi qu'à un processus méticuleux de peeling pour obtenir des grués de cacao, suivi de 48 heures de broyage dans un moulin en pierre, le chocolat prend forme. Après la maturation, vient le tempérage, pour transformer un bloc en une barre brillante. Leurs barres sont conditionnées manuellement, et à travers toutes ces étapes, ces personnes et ces processus, elles vous parviennent enfin de la forêt.

-

Le cacao de Bahia occupe une place prépondérante dans l'industrie cacaoyère brésilienne, représentant environ 90% de la production nationale. Cultivé dans la région de la Forêt Atlantique, un biome riche en biodiversité et menacé par la déforestation, le cacao de Bahia se distingue par sa diversité génétique, sa qualité et son potentiel pour la production de chocolat haut de gamme.

Cette région a été le berceau du célèbre cacao forastero amelonado, qui a pris racine dans l'ouest du pays sous l'impulsion des Portugais au cours des années 1850. Parmi les variétés de cacao cultivées à Bahia, on trouve le catongo (cacao blanc), le forastero et le PS 1319, des hybrides sélectionnés pour leur productivité et leur résistance aux maladies. Malheureusement, la production locale a connu des fluctuations importantes, notamment en raison de la maladie du balai de sorcière, qui a gravement affecté une grande partie de la production. Aujourd'hui, des initiatives ont été lancées pour recentrer la production vers le cacao aromatique et revitaliser la filière, qui perd du terrain face à la culture du café et de l'élevage.

Bahia est également réputée pour avoir été le berceau du système agricole appelé « cabruca ». Ce système d'agroforesterie favorise la préservation de la diversité en permettant la culture du cacaoyer à l'ombre d'arbres d'une forêt native éclaircie, sans déforester.

Le sud de l'État de Bahia et le nord de l'État d'Espírito Santo voisin se distinguent par leur incroyable richesse en biodiversité. Une étude a comparé la diversité des arbres dans 22 forêts tropicales à travers le monde, plaçant cette région au deuxième rang en termes de biodiversité, avec un taux d'endémisme d'arbres pouvant dépasser les 25%. Malheureusement, au sud de Bahia, il ne reste plus que 6,5% de forêt primaire, et les efforts de préservation sont de plus en plus essentiels pour protéger cet écosystème unique.

Cette région abrite la Fazenda Leolinda à Uruçuca, propriété de João Tavares Bissneto, Fazenda Camboa de Eduardo Carvalho, etc.